Nolan Roux : « Surfer sur notre dynamique »

A la veille du déplacement des Crocos à Nice, Nolan Roux est revenu sur la bonne dynamique actuelle des nîmois.

« La confiance est importante. Quad on gagne des matches elle se multiplie. On a gagné 2 matches, contre une grosse équipe de Monaco et une bonne équipe de Dijon. Quand on joue le maintien les matchs à domicile sont importants, mais il faut aussi gagner des points à l’extérieur. On doit surfer sur notre dynamique. Je découvre le groupe, et l’état d’esprit ici est hyper important.

Pour l’instant dans nos têtes on y va pour surfer sur ce qu’on a fait face à Monaco et Dijon. Ce qu’il va se passer demain, je ne sais pas, mais on doit mettre les mêmes ingrédients. Il faut que le mental prenne le relai. Pour ma part je ne vais pas à Nice en me disant que si on perd ce n’est pas grave. On n’est pas dans l’urgence, mais on doit poursuivre son série positive et prendre des points.

Chercher la réussite

Physiquement je suis content d’avoir pu jouer un puis un second match. Je me sens bien. Contre Dijon j’ai demandé à sortir car j’avais fait pas mal d’efforts et j’ai préféré sortir et laisser ma place à quelqu’un d’autre. C’est aussi ça la force de notre état d’esprit, tout le monde est concentré sur l’objectif maintien. On fait de grosses entames de matches, on presse, l’adversaire a peu d’espaces.

J’ai revu le but contre Dijon. Peu importe la manière, je ne suis pas quelqu’un qui va analyser mes buts. Le plus important c’est la victoire, les points pris, les ingrédients qu’on a mis. On peut tout dire, mais au final je suis monté avec la volonté de contrer le gardien. La réussite il faut la chercher un peu.

Face à Dijon il y a aussi la passe décisive pour Yassine Benrahou, même si je pense qu’elle ne me sera pas comptée. Que je sois à la finition ou à la dernière passe, c’est ce qu’on me demande quand je suis attaquant. Ce que je recherche c’est de grosses expériences collectives, quand on voit des joueurs tacler, s’arracher pour les autres, ça pousse tout le monde.

Avec Yassine Benrahou ça été rapide. Je découvre un peu tout le monde. Quoi de mieux que de commencer son intégration par deux victoires. C’est comme ça que les relations et les affinités se créent.

Nice est une grosse équipe de Ligue 1, difficile à bouger, avec de bonnes individualités. Des surprises il y en aura tout le temps, et jusqu’à la fin. Il faut savoir voyager, 1 point reste 1 point, 3 points c’est l’idéal, mais dans l’optique du maintien il faut en engranger le maximum. Il faudra être libre dans la tête, dans les efforts. »

Jordan Isen

Nos partenaires Premium