Bernard Blaquart : « Rester les pieds sur terre »

Bernard Blaquart revient sur la victoire face à Reims et sur le match contre Rennes.

« La victoire face à Reims fait du bien, beaucoup de bien. Depuis 3 mois et demi qu’on n’avait pas gagné en Championnat, on avait perdu le parfum de la victoire. Les 3 points nous permettent de ne pas être trop décrochés, gagner c’est toujours bon pour la confiance. Ca montre qu’on est capable, je pense qu’une dynamique peut se créer.

On a déjà tourné la page

Le stage à Peralada avait pour objectif de se préparer pour le premier match de championnat. Face à Reims on a marqué quasiment sur notre première occasion. Marquer d’entrée ça aide forcément. Samedi dernier on a retrouvé une équipe solide dans la récupération défensive du ballon, ce qu’on avait perdu en début de saison. Mais on ne va pas non plus déborder de confiance, on reste 19ème et on n’avait pas gagné depuis plus de 3 mois. On retrouve un peu de fraîcheur, et la victoire donne le sourire à tout le monde. On a déjà tourné la page et on se concentre sur Rennes. On s’aperçoit que la trêve à fait du bien à beaucoup d’équipes. Face à Rennes il y aura deux équipes avec beaucoup de volume.

Cette saison, à chaque fois qu’on a ouvert le score on a pris au moins un point. Et chaque fois qu’on a gagné on n’a pas pris de but.

On a profité du stage pour parler, se donner les raisons d’y croire. Après les paroles il faut des actes. Il faut rester les pieds sur terre, rester humble. On n’a pas non plus fait des choses extraordinaires face à Reims. On a vu des points positifs mais il y a aussi eu des choses négatives.

Je le dis et je le redis, n’attendons pas de Yassine (Benrahou) qu’il transforme l’équipe à lui tout seul. On ne peut pas mettre tout le poids du maintien sur ses épaules. C’est un atout supplémentaire que nous avons, et c’est comme ça qu’il faut le prendre. Il a fait un très bon match samedi, c’est un style de joueur que nous n’avions pas. On avait un déficit sur les coups de pied arrêtés, c’est aussi pour ça qu’il a signé.

Lucas (Deaux) est un joueur très important dans l’équilibre du jeu. L’équipe est jeune, avec peu d’expérience. On a besoin d’un joueur comme lui, qui apporte son expérience. On en a pas beaucoup, et quand on ne les a pas ça devient compliqué. Son expérience est très importante, et quand il n’est pas là il nous manque.

Les résultats des mals classés on les regarde un peu, mais de toute façon si on n’atteint pas 36-37 points on n’y arrivera pas. On a 15 points, il en manque énormément. Dans ce Championnat, hormis Paris, il n’y a pas d’équipe qui survole. Il y en a meilleures que d’autres, mais sur un match tout le monde peut faire la différence. Chaque match est incertain. Tout est possible pour nous, comme pour les autres. »

Nos partenaires Premium