Entretien exclusif avec Reda Hammache

A la veille de la reprise du groupe pro, Reda Hammache, notre Directeur Sportif, nous a accordé de son temps pour un entretien exclusif.

Quel est ton bilan de la saison qui vient de se terminer ?
Le bilan n’est forcément pas positif si on s’arrête à l’aspect purement comptable avec comme conséquence le fait de ne pas avoir réussi à nous maintenir en Ligue 1. Mais nous devons tirer des enseignements de chaque situation et notamment les plus désagréables pour inscrire à l’avenir le NO dans une dynamique positive.

Malgré la descente quels sont les points positifs que l’on peut en tirer ?
Malgré notre situation comptable à la trêve hivernale, nous nous sommes accordé le droit d’espérer jusqu’à l’avant-dernière journée, c’est la preuve même qu’il y a certes de la qualité mais surtout des ressources mentales importantes au sein de ce groupe. Nous devons nous appuyer là-dessus tout en amenant de la nouveauté dans nos approches quotidiennes et la période de préparation va nous servir à créer cette dynamique.

Du coup, un petit mot sur cette reprise ?
Nous partons sur une préparation plus classique que celle de la saison dernière où nous avons dû nous adapter aux conséquences du premier confinement (9 semaines de préparation à l’été 2020). Cette saison nous sommes sur une préparation de 5 semaines avec un stage de 7 jours du 09 au 15 juillet comprenant 2 matchs de préparation. Nous avons prévu 6 matchs sur l’ensemble de la préparation dont certains se suivent d’une journée à l’autre afin de garantir un temps de jeu conséquent pour l’ensemble des joueurs à l’orée de la compétition. C’est une approche qui consiste à garder un maximum de joueurs prêts à jouer et mobilisés.

A la veille de la reprise du groupe, peux-tu nous faire un point sur l’effectif ?
Nous avons actuellement un groupe professionnel composé de 22 joueurs, ce qui est très proche d’être un nombre optimum pour travailler dans de bonnes conditions. Pour rappel, la saison dernière nous avions un groupe de 32 joueurs dont 2 joueurs prêtés et nous ne voulons pas reproduire cette situation inconfortable autant pour les joueurs que pour le staff. 5 joueurs ont des dates de reprise décalées du fait de leur présence en sélection nationale (Cubas, Ferhat, Meling, Stojanovski et Ueda) et 3 jeunes (Delpech, Philibert et Zaidan) vont rejoindre le groupe professionnel dès la reprise.

« Nous n’avons pas l’intention de nous presser »

Où en est-on pour le mercato ? Quels sont les secteurs que tu cibles en priorité ?
Je n’ai pas pour habitude de travailler en réduisant la prospection à certains postes. Avec la cellule de recrutement nous constituons des short-lists à tous les postes et en fonction de plusieurs scenarii. Ce début de mercato est plutôt calme, ce qui était prévisible, nous n’avons donc pas l’intention de nous presser car, à date, nous avons un très bon groupe autant sur le plan humain que sportif.

Comment travaille la cellule de recrutement ?
Le travail de prospection précédemment évoqué est un travail longitudinal qui s’effectue tout au long l’année. Au fur et à mesure que les semaines passent, les short-lists évoluent en fonction de plusieurs critères et situations. Ce fonctionnement nous permet et nous permettra de pouvoir agir en conséquence sur ce mercato estival notamment.

« L’ambition de vouloir répondre présent dès le début. »

Comment vois-tu la saison de Ligue 2 BKT à venir ?
C’est un championnat qu’on connaît bien et qui a particulièrement évolué ces 3 dernières années en termes de production technico-tactique. Nous avons l’ambition de vouloir répondre présent dès le début. En tant qu’équipe qui descend de Ligue 1, nous souhaitons montrer qu’il faudra compter sur nous car notre souhait est de retrouver cette division le plus tôt possible. Mais il faudra être endurant et déterminé tout en faisant preuve d’une grande humilité.

Certains changements sont intervenus dans le staff pro, comment peut-on le traduire ?
Il y a surtout une évolution avec l’intégration de 3 nouvelles personnes ainsi qu’un changement poste pour poste. Cela démontre parfaitement notre volonté de continuer de faire évoluer le club malgré la descente en Ligue 2. Cette évolution en amènera d’autres, tout comme d’autres sont arrivés avant celle-ci.

Que peux-tu nous dire de la formation au Nîmes Olympique ?
Nous sommes en train de finaliser une nouvelle organisation qui permettra de trouver un juste équilibre entre la continuité et la nouveauté. L’objectif, au travers de cette organisation et des contenus s’y afférent, sera de faire prospérer la formation au NO. On communiquera prochainement sur ce sujet.

Ta vision à moyen terme pour le Nîmes Olympique ?
Le principal objectif est de pouvoir allier l’ambition avec la nécessité de professionnaliser le club. Il existe des attentes légitimes, parfois de l’impatience et des déceptions à l’image de cette descente en Ligue 2 mais il est très important de comprendre les enjeux et les timings qui animent le développement d’un club qui a tant besoin de se structurer. Mais comme nous sommes des compétiteurs et que nous avons le devoir de rendre les nîmois heureux, cette volonté de structurer n’est pas incompatible avec les ambitions.

Pour finir, en parlant d’attente, un petit mot pour les supporters ?
Je tiens tout d’abord à les remercier pour le soutien sans faille tout au long de la saison dernière. Ils ont beaucoup souffert des résultats tout en étant privé de leur passion à savoir de venir au stade. On espère tous pouvoir les revoir en nombre au stade le plus rapidement possible afin qu’ils puissent jouer leur rôle si précieux de 12ème homme et ainsi nous montrer à quel point ils auraient été d’une grande aide lors de la saison dernière.

Allez Nîmes
Force et Honneur

Nos partenaires Premium