Florian Miguel : « J’apprécie beaucoup Bernard Blaquart »

C’est aujourd’hui qu’avait lieu la présentation à la presse de Florian Miguel, nouvelle recrue chez les Crocos.

Florian Miguel : « C’est le club qui me correspondant, il sent vraiment le foot. Je connais très bien Bernard Blaquart, ça a pesé dans la balance. C’est une personne qui compte beaucoup pour moi, il m’a fait découvrir le Centre de Formation à Tours. Je l’apprécie beaucoup. J’ai intégré les Girondins de Bordeaux tout petit. J’ai fait toutes mes classes jeunes là-bas, mais ils ne m’ont pas conservé pour des raisons de taille. J’ai ensuite rejoint le Tours FC à l’âge de 15 ans.J’ai beaucoup progressé à Tours, mais je suis arrivé au bout de ce que je pouvais apprendre à Tours. Avec ma signature pour 3 ans ici, on s’inscrit sur le long terme. Je n’ai pas d’appréhension, je suis prêt à découvrir le haut niveau. J’ai hâte. »

Il y a eu ce geste il y a 2 ans, que je regrette, qui a fait beaucoup parler. C’était sous le coup de l’excitation du but, mais je sais que le public nîmois est intelligent. C’est ensemble qu’on ira chercher la victoire.

Je suis prêt à découvrir la Ligue 1 Conforama et à montrer ce que je sais faire. Je ne suis pas costaud comme certains défenseurs, mais j’ai de l’intelligence dans mon jeu, dans mes déplacements. J’ai aussi des qualités pour aller vers l’avant, pour attaquer. »

Laurent Boissier : « Malgré son jeune âge, il a déjà effectué près de 100 matches en Domino’s Ligue 2. Bernard Blaquart connaît bien le dossier car c’est lui qui l’avait fait venir de Bordeaux à Tours.

C’est un joueur de tempérament, avec des qualités techniques et de la vitesse. Si il est là aujourd’hui, c’est aussi pour son caractère. Je me suis rendu compte que ce gamin en avait entre les jambes, ce sont des choses qui me plaisent. Je n’ai pas de doute sur le garçon, c’était le joueur que nous voulions. On est sûr de notre choix et fier qu’il soit là avec nous aujourd’hui.

On n’est pas dupe, il va falloir s’habituer à perdre. Ca fait 3 ans qu’on ne perd pas beaucoup. On se doute bien qu’on va avoir des moments compliqués, difficiles. Mais on va tout faire pour engranger des points.

On savait très bien qu’on ne pouvait pas garder Olivier Boscagli. Je suis heureux car on aura participé à sa progression, j’espère qu’il fera une belle carrière. Romain Del Castillo ne reviendra pas à Nîmes non plus. Il est souvent difficile de s’entendre avec les clubs, les agents et les joueurs. On n’a pas trouvé de terrain d’entente avec tout le monde. On lui souhaite bonne chance à lui aussi. »