Bernard Blaquart : « Ne pas prendre ce match à la légère »

Bernard Blaquart a répondu aux questions des journalistes avant le 8ème tour de la Coupe de France.

Pierrick et Fethi sont laissés au repos, Martin est blessé. On a retenu 17 joueurs car on a une incertitude sur Olivier. C’est un groupe plutôt habituel, on essaiera de tenir compte des joueurs en sursis au niveau des cartons. Le but est d’aligner la meilleure équipe possible. On ne prend pas ce match à la légère. On a bien conscience qu’un exploit est toujours possible, et que l’équipe adverse est capable de le faire. À nous de faire ce qu’il faut et être vigilant.

Anduze est une équipe de milieu de tableau, menée par un bon entraîneur avec des garçons qui vont peut-être jouer le match de leur vie. On verra demain l’engouement local, la Coupe de France est toujours une fête populaire.

J’ai des joueurs très humbles qui respectent l’adversaire.

Le Championnat occupe nos esprits, et j’espère qu’il les occupera jusqu’à la fin de la saison. La Coupe de France aujourd’hui c’est une parenthèse, il n’y a pas de priorité à avoir sur la compétition, c’est beaucoup trop tôt pour faire des choix. Si on est 10ème au mois de février on sera content d’avoir la Coupe de France. Il est plus facile de jouer la Coupe de France quand on ne joue rien à côté. Le championnat c’est le quotidien, c’est ce qui fait vivre un club. Assurer le maintien en Ligue 2 est quelque chose de vital car ça permet de pérenniser un club.

On franchit des paliers de façon régulière. L’équipe a des hauts et de bas et progresse d’une façon globale. On n’est pas à l’abri, on n’est pas toujours très bon. Pour les joueurs ce n’est pas forcément évident de passer de Lorient à Anduze. Mais j’ai des joueurs très humbles qui respectent leurs adversaires. Anduze fait un beau parcours, on va essayer de les arrêter là.

La peur de perdre peut envahir le favori.

Les débuts de match sont toujours importants, l’équipe qui marque en premier fait un bon bout de chemin. Une équipe comme Anduze va être hyper motivée et mettra beaucoup d’intensité en début de match. Dans un match déséquilibré comme ça, j’aurai tendance à dire que le temps joue pour nous jusqu’à un certain moment. La peur de perdre peut envahir le favori et déstabiliser les joueurs.