Bernard Blaquart : « Lâcher, ce n’est pas le style de la Maison »

Retrouvez les déclarations de Bernard Blaquart et de Renaud Ripart en marge de la rencontre Nîmes Olympique – Amiens SC, ce samedi aux Costières.

Bernard Blaquart :

« Je pense qu’on fait des matches globalement intéressants, on n’est pas très bien payé, il nous manque quelques points. Le contenu des matches est bon mise à part certaines périodes par-ci par-là, mais les joueurs ont répondu dans les temps. On a un déficit dans notre efficacité face au but mais le résultat global à l’arrivée est plutôt satisfaisant. On a encore une grande marge de progression. Il nous manque de l’adresse. Renaud (Ripart) se sent isolés depuis le début de saison, avec Kévin (Denkey) ce sera peut-être plus facile pour lui. Ça nécessite de trouver un autre équilibre, jouer à 2 ou 3 milieux ce n’est pas pareil.

On ne lâchera pas, ce groupe là est ensemble depuis longtemps et croyez-moi, ce n’est pas le style de la maison. Chaque match est différent, on ne se fixe pas d’objectif de points à certaines échéances. Les opportunités, quand on les a on doit les saisir.

Amiens est une équipe en confiance, ils viennent de battre l’Olympique de Marseille chez eux. Je pense qu’ils réussiront à se maintenir assez facilement, je ne les vois pas finir dans les 5 derniers, ils sont plus solides que l’année dernière.

Renaud Ripart :

« Je suis d’accord avec le discours du coach, je pense que comptablement on aurait pu avoir quelques points supplémentaires avec un peu de réussite sur certains matches. Après on montre quand même de belles choses dans le contenu, alors oui on pourrait être mieux payé, mais c’est à nous de travailler pour nous permettre d’engranger plus de points. Ca demande un peu de temps mais c’est encourageant pour la suite.

On doit arriver à faire une série pour débloquer le compteur en enchainant 2-3 victoires. Cette saison le Championnat est très serré, on gagne on peut se retrouver 9ème, on perd on peut se retrouver dernier. Il faut rester vigilant, mais ce n’est que le début de la saison, il y a encore beaucoup de points à prendre. On savait que cette saison serait compliquée, on va lutter jusqu’au bout. On est préparé psychologiquement et mentalement à se battre, c’est pour ça qu’il faut avoir le moins de regret après les matches.

Je pense que ce n’est pas le système de jeu qui est important, mais surtout l’animation qu’on lui donne, les intentions dans le jeu. En début de saison c’est vrai que je me sentais seul. Face à Lille j’ai eu plus de ballons, j’étais moins dans le duel. Quand tu joues devant tu veux marquer à tous les matches, que ce soit un beau but, un penalty ou un pointu. Ca faisait quelques matches que la réussite me fuyait, que je tombais sur un bon gardien, que je n’avais pas le bon geste. Après au-delà des stats persos c’est important d’aider le collectif. »

Nos partenaires Premium