Anthony Briançon : « L’unique ambition de gagner ce match »

Retrouvez les déclarations d’Anthony Briançon en marge de la rencontre Stade de Reims – Nîmes Olympique.

« Au niveau comptable, on est au même point que la saison dernière (2 victoires, 4 nuls, 4 défaites) mais le Championnat est plus homogène. On reste sur un match très difficile face à Amiens, donc on a tendance à voir du noir, mais si on analyse notre début de saison on a quand même manqué de réussite. Au niveau du jeu, mise à part Amiens, on fait des matches corrects et intéressants.

Le coach ne cesse de nous rappeler les bons matches qu’on a fait.

Face à Amiens on a fait une première période à la limite du correct, on rentre au vestiaire avec un but d’avance. En seconde période c’était catastrophique, on a beaucoup reculé et subi. On a laissé le jeu à Amiens alors que ce n’est pas du tout notre genre, surtout à domicile. Au final le point est bien par rapport au match qu’on a réalisé. Le coach ne cesse de nous rappeler les bons matches qu’on a fait. Il faut se servir de ce match pour ne pas reproduire les mêmes erreurs.

Ce n’est jamais évident de rentrer dans un match, mais Lucas (Dias) l’a fait de très belle manière face à Lille. C’est un très bon gardien, il a de grosses qualités. Nîmes est habitué à sortir de bons gardiens. Il a un bel avenir devant lui et a la confiance absolue du groupe. Il a fait un super match face à Amiens, il retarde l’échéance jusqu’au bout, et j’aurai aimé pour lui qu’on gagne ce match.

On prend moins de buts que la saison passée, mais on en marque moins. Il faut essayer de retrouver un peu notre efficacité qui faisait notre succès la saison dernière.  On est focalisé sur notre objectif, ce sera un travail de longue haleine. Il faudra bien négocier nos matches à domicile et gratter des points à l’extérieur.

Face à Reims un nul ne suffira pas, il faut rattraper les points perdus. Il faut avoir l’unique ambition de gagner ce match. Reims est une équipe qui a pour habitude d’être très costaud défensivement, on sait que ce sera compliqué. Si on met les mêmes ingrédients que l’on a mis face à Saint-Étienne ou Lille, ça pourrait le faire. »

Nos partenaires Premium