Anthony Briançon : « Je suis pour une suspension de la Compétition »

Retrouvez les déclarations d’Anthony Briançon et de Bernard Blaquart en conférence de presse.

Anthony Briançon.

« Les huis clos dénaturent le football. Pour l’instant chez nous on reste sur des huis clos, mais le sport est un rassemblement de personnes, de joueurs, de supporters. Je suis pour la suspension de la Compétition, comme l’a fait la NBA ou la Serie A.
www.nimes-olympique.com
Jouer dans un stade vide ce n’est pas évident. Sur un match à l’extérieur ça ne change pas grand chose, mais faire par exemple un derby à domicile et à huis clos ça va change beaucoup de choses. Ca enlève la folie et l’atmosphère qu’il y a autour d’un match, à domicile on est poussé par nos supporters.
www.nimes-olympique.com
Maintenant il ne faut pas tomber dans la psychose, même si il ne faut pas prendre ça à la légère. De notre côté on prend les précautions d’usage.
Samedi on va affronter Nantes, un gros du Championnat. Il va falloir stopper l’hémorragie, stopper la spirale négative et préparer au mieux le sprint final. Il va falloir remettre le bleu de chauffe jusqu’à la fin de la saison, retrouver tous les éléments positifs qu’on avait pour obtenir de bons résultats.
www.nimes-olympique.com
J’ai vécu une situation compliquée, j’ai été blessé pendant presque un moins. Je reviens dans un moment où l’équipe tourne bien. Contre Rennes je mets en péril l’équipe en prenant le rouge, et je repars sur deux matches de suspension. J’espère pouvoir faire un match plein et apporter un plus à l’équipe. »
www.nimes-olympique.com

Bernard Blaquart.

www.nimes-olympique.com
« On subit la situation comme tout le monde. C’est très dommageable de jouer sans spectateur, le football est un spectacle. Des gens prennent des décisions, c’est comme ça, et c’est à nous de nous adapter. Je ne suis pas sur que les huis clos durent très longtemps. Je ne serai pas surpris que le Championnat s’arrête. Des compétitions sans public, ça n’a pas de sens. Peut-être que je me trompe, mais pour les clubs, pour les spectateurs, les diffuseurs, pour beaucoup de choses, est-ce que ça ne serait pas mieux de tout reporter ?
www.nimes-olympique.com
On s’entraîne, on se prépare normalement. Au quotidien ça ne change pas grand chose, mais au moment de l’approche du match ce ne sera pas la même chose. Les joueurs sont sensibilisés sur le sujet, comme tout le monde.
www.nimes-olympique.com
Je n’ai pas de regret de point sur le match de Metz, j’ai des regrets sur le contenu. Ils nous ont bousculé, athlétiquement et dans l’impact. On savait qu’ils étaient plus puissants que nous, on a subit leur puissance offensive, ils ont toujours été dans le sens du jeu et nous ont mis en difficulté.
www.nimes-olympique.com
Aujourd’hui on est barragistes, si on regarde la situation en début d’année on est content d’être là. Il faut qu’on se batte pour garder cette place de barragiste dans un premier temps, et espérer mieux après. La marge sur Amiens est infime. Ca peut basculer dans un sens comme dans l’autre, toutes les équipes se battent pour se sauver. »
Jordan Isen

Nos partenaires Premium